ECO-DELEGUE

METTRE EN PLACE DES ÉCO-DÉLÉGUÉS ?

CONTEXTE ET OBJECTIFS OPÉRATIONNELS

La mise en place des éco-délégués dans l'établissement concrétise la volonté d'associer des élèves à la démarche de développement durable de celui-ci (Agenda 21, éco-école...)

Cet engagement permet de :

  • faire acquérir aux jeunes des notions de respect des biens et des personnes ;

  • les informer sur le développement durable ;

  • les amener vers une démarche éco-responsable au sein de l'établissement ;

  • les responsabiliser en étant porteur de projet ;

  • leur faire partager des projets communs.

Les rôles et missions des éco-délégués

Ambassadeurs
  • Participer au Comité de Pilotage (CoPIL) ;

  • représenter l'établissement lors d'événements locaux, régionaux ou nationaux.

Relais
  • De connaissances, d'information, d'actualité (veille) ;

  • faire le lien entre ses camarades et le Comité de Pilotage (CoPIL) ;

  • informer sa classe et camarades des projets auxquels chacun peut s'associer.

Acteurs et force de proposition
  • Être moteur dans la mise en place d'actions ;

  • mettre en place une stratégie de communication efficace (lieux, formes, mise à jour...) ;

  • participer à la rédaction de communiqués de presse, campagne d'affichage.

Garants des actions menées
  • Participer aux enquêtes et évaluations des actions menées.

Les pistes d'actions

  • Sensibilisation aux gestes et attitudes éco-responsables (tri-sélectif, collectes, gestion des consommables, diagnostic de l'établissement, nettoyage, fiches de covoiturage...) ;

  • transmission de l'information ;

  • transmission de connaissances ;

  • débats lors de réunion, dans les classes ;

  • créations des conditions pour une meilleure organisation dans le lycée (convivialité, tutorat, etc...) ;

  • ouverture sur l'Europe, vers d'autres cultures, partager des passions et des projets communs ;

  • créer un club éco-délégués ;

Collège Jacques Brel de La Ferté-Macé[zoom...]
  • organiser des actions de sensibilisation ;

Lycée Fresnel de Caen[zoom...]

MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE

Les éco-délégués peuvent former un groupe de volontaires ou d'élus.

Un ou plusieurs représentants peuvent être élus ou être présents à tour de rôle au CoPIL.

En début d'année, le CPE, PP, professeur d'ECJS ou intervenant extérieur sensibilise les élèves au rôle d'éco-délégués (par un diaporama, débat, discussion...).

Ses engagements (droits et devoirs)

  • Suivre les journées de formation ;

  • s'investir dans les projets initiés ;

  • participer aux réunions d'éco-délégués ;

  • informer sa classe du déroulement des projets ;

  • sensibiliser les élèves de l'établissement au développement durable ;

  • s'absenter de cours afin d'assumer son rôle d'éco-délégué ;

  • rédiger une charte pour clarifier les missions au sein de l'établissement.

Les moyens

Réunions régulières encadrées par un adulte ou groupe référen t: une fois par semaine, une tous les 15 jours... (en lycée : TPE, Accompagnement personnalisé, MPS) L'objectif est d'utiliser ce temps pour mettre en commun les idées, réaliser des outils, enquêtes, préparer les CoPIL, etc.

L'élève peut être amené à s'absenter de cours pour sa formation ou pour être présent aux différentes réunions.

Financement

Pour les lycées, monter un projet dans le cadre de l'appel à projet régional.

Pour les collèges, présenter son projet au conseil général de son département.

Sa formation

Afin de mener au mieux leur rôle tout au long de l'année, les éco-délégués suivent une formation consistant à leur donner des informations générales sur le thème du développement durable et à les aider à mettre en œuvre des actions concrètes au sein de l'établissement. Cette formation peut être assurée par des intervenants extérieurs (associations...) ou des personnels de l'établissement. Le but étant de :

  • recueillir les représentations des éco-délégués et définir avec eux leur rôle ;

  • construire une culture commune autour du développement durable ;

  • savoir construire des outils de communication et les diffuser dans les lieux adéquats.

Temps d'échange

  • Temps de rencontre et d'échange annuel, à l'échelle de l'établissement ;

  • rencontres régionales tous les deux ans.

COMPÉTENCES À CONSTRUIRE ET A VALORISER

Témoignages d'éco-délégués

  • Bonne organisation ;

  • écoute ;

  • forte motivation ;

  • avoir des convictions en matière de développement durable et de préservation de l'environnement ;

  • être capable de s'engager et de porter un projet ;

  • être capable de communiquer aisément à l'écrit comme à l'oral ;

  • être capable d'assurer son rôle et ses missions en même temps que sa réussite scolaire ;

  • capacité d'animation.

Modalités d'évaluation et de valorisation

Participation aux réunions, nombre d'actions proposées, nombre d'outils d'information produits, impact sur les autres élèves et sur l'équipe éducative, engagement dans des activités périscolaires.

  • Attribution de points supplémentaires sur la note de vie scolaire (collège) ;

  • validation de certaines compétences du socle commun. L'évaluation de l'élève se fera en lien avec son Parcours Individuel de Formation ;

  • obtention d'un diplôme/certificat.

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer Académie de Caen, région Basse-Normandie, CRDP de Basse-Normandie Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)